Les Joyeuseries n’ont pas fini de faire rire

L’ouverture de son spectacle était toute trouvée. « J’ai tellement galéré pour venir : faire Paris - La Chaussée-Saint-Victor en Smart, plus jamais ça », a lancé Le Comte de Bouderbala, dimanche en fin d’après-midi, au public du Carroir.

L’humoriste, qui a conclu la 6e édition du festival Les Joyeuseries, a été ralenti par un accident sur la route. Si le spectacle a, de fait, démarré avec un peu de retard, ce contretemps n’a pas perturbé la bonne marche du festival d’humour et de fantaisies.

Et pour cause, la manifestation avait prévu une programmation fournie, dimanche, avec, comme l’an dernier, un après-midi dédié avant tout aux familles. Certains spectateurs venus pour Le Comte de Bouderbala ont, par exemple, pu patienter en profitant des jeux en bois mis à disposition. Comme Véronique et Jérôme, venus de Beaugency : « C’est sympa car on ne vient pas que pour un spectacle, il y a des choses à côté ».

Lire l'article de la NR ici

Bourderbala
Rechercher sur le site
Aller au contenu principal